Formation au Laos

L’Institut Québécois de Sexologie Clinique au Laos
Lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants

Il y a plusieurs raisons qui permettent aujourd'hui de voyager. Pour l’Institut Québécois de Sexologie Clinique à l'international, il s'agit de développer des stratégies de prévention, de former des professionnels selon des objectifs spécifiques préétablis avec nos partenaires avant nos séjours, ou d'accompagner directement une population en difficulté. Le Laos est ainsi devenu une nouvelle destination pour nous où depuis novembre 2010, nous sommes intervenus pour accompagner des professionnels à agir auprès d'enfants victimes d'exploitation sexuelle, lutter contre la traite humaine pour exploitation sexuelle et apporter un soutien aux femmes en situation précaire. Suite aux premiers résultats obtenus, nous souhaitons élargir nos actions pour intensifier notre aide au cours des prochaines années tant les besoins identifiés sont nombreux et importants. Il y a donc des hommes qui voyagent au Laos à des fins de tourisme sexuel et nous maintenant qui voyageons, parallèlement, pour lutter contre ce phénomène en croissance.

Il est difficile de ne pas avoir en tête des images du Mékong quand nous pensons au Laos. Un peu comme l'harmonie que nous retrouvons dans la culture de ces peuples où nous avons toujours des références de sagesse et d'équilibre. Long fleuve d'apparence tranquille, le Mékong est lié au Laos de par sa géographie et son histoire. Arrivé à Vientiane, la capitale, le spectacle est saisissant et tellement nouveau. Au cours des douze dernières années passées en Europe, en Afrique, en Océanie, en Mélanésie, en Amérique du Sud et aux Antilles, notre travail nous a amenés à découvrir des cultures diversifiées et ces expériences nous ont renvoyés à la nature même des voyages : l’ouverture à la différence. Notre approche, visant à favoriser un mieux-être personnel et sexuel, amène donc continuellement des mécanismes d'adaptation de notre part, notamment par l’intégration d’outils appropriés pour lutter contre les problématiques spécifiques devant lesquelles nous sommes sensibilisés à proposer des alternatives.

Ici, à Vientiane, le travail ne sera pas différent dans ces objectifs mais des odeurs de nouveauté sont présentes. Les idées prennent donc sens en nous mais un regard personnel favorise nos propres repères. Peuples de différentes origines, nous comprenons mieux le problème qu'a représenté la formation d'un état unitaire. Les mythes fondateurs du peuple laotien, avec ses nombreuses variantes, sont significatifs de sa diversité ethnique. Une des légendes; deux sortes d'hommes, les uns de teint sombre, ancêtres des Khas, les autres de teint clair, ancêtres des Thais, seraient nés de calebasses sorties des narines d'un buffle. Ces premiers symboles illustrent bien encore aujourd'hui les représentations en images que constitue cette société. Un sentiment vivace conduit le peuple du Laos à revendiquer l'appellation «LAO» de préférence à «Laotien» pour en nommer ses habitants.

Dans ce cadre, notre objectif est de proposer une formation à différents intervenants qui oeuvrent auprès d'enfants. Sous le thème L'intervenant face à la violence sexuelle vécue par des enfants, cette semaine de formation s'oriente autour de trois volets complémentaires :
- Comprendre la nature des besoins et le développement psychosexuel souhaitable des jeunes;
- Identifier la nature blessante des adultes attirés sexuellement par les jeunes;
- Proposer des outils concrets pour favoriser la compréhension de ce phénomène et accompagner les personnes en difficulté.

Suite...